Revue de presse

Le Manoir des Portes dans les médias...

Consultez ici les articles de presse sur l'hôtel-restaurant le Manoir des Portes à Lamballe, près de Saint-Brieuc en Bretagne.

Le manoir des Portes, un restaurant atypique

À la table du chef. Hervé Jamin est un patron-cuisinier qui aime travailler et plaisanter. À La Poterie, la bâtisse en pierres accueille les clients pour un repas de terroir.

 

« Atypique ! Ce mot me convient parfaitement. » À 47 ans, Hervé Jamin ne veut pas se prendre trop au sérieux. Au Manoir des Portes, l'ambiance est toujours chaleureuse. Les clients en redemandent ! Dans la grande cheminée, le feu crépite. Derrière le comptoir en bois, Tatiana, la réceptionniste, accueille la clientèle avec un large sourire.

C'est en 2006 qu'Hervé Jamin reprend le restaurant à La Poterie. Un ancien manoir entouré de verdure et de calme. Il ouvre le restaurant et un hôtel de 16 chambres.

« Créer de nouvelles recettes »

Après avoir été prof de cuisine, commercial, il pose ses valises à La Poterie. « Je suis un autodidacte. J'aime tester, créer de nouvelles recettes », confie-t-il.

Son restaurant compte 60 couverts. « Je peux louer une salle à deux personnes comme à une centaine ! Mon record est de 101 personnes. Il a fallu se surpasser ce jour-là », sourit-il. Tenir un restaurant, c'est un peu être acteur. La salle, c'est la scène et il faut jouer son rôle à fond ! »

Une clientèle très éclectique fréquente son restaurant. Française, bien sûr, mais aussi américaine, irlandaise, polonaise, chinoise, australienne, anglaise... « Je parle anglais comme une vache espagnole, lance le patron. Mais, je m'en sors toujours ! »

Hervé Jamin dirige une équipe de dix personnes : trois cuisiniers, trois employés en salle, deux femmes de chambre, un homme d'entretien, la réceptionniste. Tous aux petits soins des clients !

Une cuisine de terroir

Dans les cuisines, ça fleure bon la cuisine de terroir. Les cuisiniers travaillent avec des produits de saison. Coquilles saint-jacques, champignons... « Tout est mitonné maison avec des produits naturels », insiste le patron.

Pour ces fêtes de fin d'année, le restaurant ferme ses portes jusqu'au 3 janvier. «Toute l'année, on travaille dur. On a des montées de stress, indique Hervé Jamin.Alors une pause est la bienvenue. Je vais m'isoler dans ma maison à la campagne, regarder les bons films que je n'ai jamais eu le temps de voir ! »

 

Sonia TREMBLAIS - Ouest-France - lundi 24 décembre 2012